Pisana Mocenigo, née Corner Meryl Streep épouse du Doge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pisana Mocenigo, née Corner Meryl Streep épouse du Doge

Message par Admin le Lun 22 Avr - 23:53

Qui es-tu ?

.



                  Pisana Mocenigo Corner
                  Meryl Streep



    ♦ Quelques Précisions ...

    Age : 60 ans
    Métier : mariée à Alvise Giovanni Mocenigo
    Particularités :

    Avatar : Meryl Streep


    ♦ Racontes nous ton Histoire ...

    histoire :

    Vievre sa vie par procuration… est ce la vivre ainsi, lorsque l’on veut la vivre en utilisant le statut et les pouvoirs de son époux ? Ou bien est ce de la substitution ? La destinée d’une femme en ce siècle, était d’enfanter et de se taire, obéissant à la seule loi d’être l’épouse et la mère, sauf que la loi de Pisana, est la domination… un homme qu’elle tient le plus souvent par la queue, et des affaires qu’elle veut gérer dans un gant de fer, en jouant de ses doigts de fée !

    Elle n’est pas forcément l’amie de l’Archiduchesse, même si elle le laisse paraitre, et moins encore de Lucrezia qui semble avoir plus de pouvoirs qu’elle, et qui occupe plus souvent les regards et les mains de son époux, que bien d’autres affaires dont elle est supposée s’occuper !

    L’Alchimiste, elle voudrait le faire enfermer, brûler par l’inquisition, mais toujours sous protection des uns et des autres, elle œuvre le plus souvent en douce, vainement, pour parvenir à ses fins !



    histoire du personnage :

    Pisana Mocenigo, née Corner (ou Cornaro), fille du célèbre Girolamo Corner, enfante six garçons, après son mariage avec le Doge Alvise Mocenigo...

    Le son des trompettes, le bruit des cloches de l'église qui font tout ce vacarme… la procession du doge sur le Palazzo Ducale le dimanche des Rameaux pour atteindre la basilique après avoir fait le tour de la place. La parade est ouverte par huit bannières de soie avec le lion de Saint-Marc, deux blancs, deux rouges, deux violets et deux bleus, symbolisant respectivement, la paix, la guerre, la trêve et la ligue, suivi par "i comandadori", huissiers et priseurs publiques vêtus de blanc, qui peuvent être reconnus par un bonnet d'or cousus, qui sont là à s'accroupir. Ensuite, il ya six trompettes d'argent longtemps soutenues par les enfants richement habillés comme les musiciens. Puis, les «familles», de sang ou de servitude, des ambassadeurs étrangers, après quoi un concert de tubes et tuyaux se fait entendre… écuyers du Doge, les chanoines de San Marco et San Pietro di Castello, le patriarche de Venise, qui bénit le peuple. Suit, précédé par une bougie blanche tenue par un clerc, la couronne ou la "corne" du doge, porté par un écuyer. C'est le «Zogia,« le joyau, avec laquelle le Doge est couronné au sommet de la Scala dei Giganti, il est orné de quarante trois joyaux, y compris un beau diamant, un gros rubis, et de vingt-quatre grosses perles en forme de poire.

    Puis il y a les secrétaires du Sénat et du Conseil des Dix, précédés par le doge présentant son oreiller d'or pur, le Grand Chancelier, chef de la bureaucratie d'Etat. Enfin, précédé de "Ballottino", suivie par l'écuyer tenant le parapluie ou le Pavillon d'or, par les ambassadeurs et la Serenissima Signoria précédée de l' épée de l'Etat, et enfin lui, le doge de la Sérénissime. Il porte le manteau de Restagno ou brocart d'or avec un col d'hermine et de gros boutons de filigrane d'or sur la soutane de soie, "dogalina", qui couvre les pieds aux chaussures rouges, un chapeau ou de la corne principalement e velours ou de soie.

    Chacun de ses pas faisait face à la foule… face à celui qui incarne la majesté de l'état vénitien. A le voir, si richement habillé, ne semble pas différent d'un monarque, et la bougie, le scranna, parasol et coussins sont des signes, transmis à travers les siècles, même les chaussures, Borzacchini, symbolisent l'empire byzantin Le cuir rouge, avait été autrefois le privilège des empereurs de Byzance.

    Cependant ... différemment nommé Prince, il est le premier officer devant notre République et ses gentilshommes méritants." Notre grand chroniqueur Marino Sanudo définit ainsi, au début du XVIe siècle, la plus haute fonction de l'Etat vénitien. Il s'agit d'un officer, à savoir un système judiciaire, mais qui l'occupe est le prince, qui est souverain. Et c'est la clé pour comprendre qui est le doge: Chef de l'Etat avec dignité et attributs princiers, bien que magistrat électif, choisit parmi les citoyens méritoires, couronnant une carrière plus ou moins brillante, et en charge d’apporter l’entretient du Palais et des terres, car trop peu de rentes sont attribuées à ce palais de la Sérénissime République de Venise.

    Le latin, définit une figure exemplaire du Doge: Princeps dans sollemnitatibus, qui est souverain dans les cérémonies solennelles de la Curie sénateur, le sénateur dans les assemblées constitutionnelles en captieux, prisonnier Urbe virtuel dans la ville, Urbem reus supplémentaires, coupable s'il quitte la ville bien sûr sans la permission du Grand Conseil. Le Conseil des Onze !

    En Urbe captivus: la permission de quitter le palais sont accordés avec le compte-gouttes, afin de permettre un peu de vacances, vacances que Pisana Cornero, son épouse et régnante silencieuse prend avec modération en vivant imposante de sa voix, à l’ombre de la magistrature et à couvert d’une couche animée. Au cœur de ce siècle, le doge libéral peut également quitter le palais, à condition de vivre sous un masque et un déguisement. Les festivités vénitiennes étaient un soulagement, au milieu des masques presques tous incognitos, profiter pour prendre un caféProfitant de ce jeu masqué, même en dehors des fêtes, il promène dans Venise la belle, et jouit d’une certaine liberté.

    Tous ces évènements qui sont ceux de son époux, elle les vécu comme si elle fut elle-même couronnée ! Et cet entrain à le voir règner, elle le mettait à vouloir tout régenter, dominer, profitant de son lit, de la faiblesse de l’homme à ses caprices sans vertu, et à ses rêves de conquête !

    1763 à 60 ans… elle est toujours belle et folle amoureuse de la politique qui normalement est gérée par son époux, cruelle parfois plus qu’il ne l’a jamais été, et d’une allure fière devant ceux qui font mine de ne pas savoir !

    Elle lui a donné six garçons, et tous sont dans des écoles militaires et politiques, éparpillés sur ces terres italiennes ou d’ailleurs, là où les écoles sont le plus réputées.. accordant, sans mérite, une liberté d’action à cette dogesse sans scrupules !



    ♦ Qui es-tu vraiment ?

    Portrait moral (caractère , ...) :






    Description physique :

    Froide, calculatrice, cruelle, avide de pouvoir, prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut !

    ♦ Divers ...

    Liens éventuels sur le forum (amis, ennemis, famille ...) :




De l'autre côté de l'écran ...



    Prénom ou Surnom :

    Sexe :

    Age :

    Comment avez-vous connu le forum ?

    Des idées ou suggestions par rapport au forum ?

    Vos disponibilités pour poster:

    Les 3 Mots de passe présents dans le règlement: […] […] […]

avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 13/11/2012

http://veniseladecadent1763.forums-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum